Accueil > général > Steve Jobs, Ada Lovelace et « race to nowhere »

Steve Jobs, Ada Lovelace et « race to nowhere »

Le 6 Octobre, la mort de Steve Jobs était dans tous les médias, partout sur internet, inévitable.

Son discours de remise de diplômes de Standford est admirable, très inspirant. Après viendra le déboulonnage de l’idole, la revue en détail de la vie privée; l’éditorial de Maureen Dowd en est un début. Ce qui n’enlève rien au mérite du personnage mais permet d’évaluer le coût humain de ses performances, car ce serait malhonnête de faire croire que l’on peut accomplir de grandes choses sans en sacrifier d’autres.

Le 7 Octobre est désormais le jour d’ Ada Lovelace dans les pays anglo-saxons. Reconnue comme le premier programmateur au monde, sa mise en avant a aussi pour but de donner aux filles un modèle féminin de réussite dans un domaine où les garçons sont sur-représentés. J’aime beaucoup l’affiche que l’April  a conçue à cette occasion.

Un mouvement américain contre l’excès de travail scolaire à la maison se manifeste par un film. Il vise surtout les « tests standardisés », qui sont aussi dans le collimateur de Ken Robinson.

Publicités
Catégories :général Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :